Get Adobe Flash player

Bilan de la Sous-traitance à Bruxelles

Partie 1

Bilan de la Sous-traitance à Bruxelles

Dans l’étude qu’elle vient de réaliser sur la sous-traitance à Bruxelles, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bruxelles a interrogé des acheteurs de grandes entreprises et des PME qui les fournissent.

Les acheteurs sont parfaitement positifs à l’égard de la flexibilité des plus petites entreprises, de la qualité supérieure de leurs services et des contacts qu’ils entretiennent avec elles, … Mais leurs contraintes de rentabilité immédiate les renvoient de plus en plus vers des interlocuteurs à même de fournir des volumes très importants.

Cette nouvelle menace d’exclusion pour les PME se combine à celle des délocalisations et autres transferts d’activités industrielles vers l’Est. La presse regorge de prises de position sur le sujet.

Mais doit-on parler de désindustrialisation ou de tertiarisation pour l’avenir notre économie ? Quelle est la différence entre ces deux effets ? Quelle est la véritable nature de la menace qui pèse sur nos entreprises ?

L’étude analyse les raisons qui ont fait la sous-traitance un mode de fonctionnement majeur des relations industrielles. De fait, les fonctions et responsabilités exercées, il y a quelques décennies, par une seule entreprise sont maintenant, de plus en plus, redistribuées entre l’entreprise elle-même et un réseau de sous-traitants spécialisés (impartition).

L’instauration de véritables partenariats entre ces réseaux d’entreprises est une nécessité qui va s’imposer inévitablement. D’autant que le développement des TIC(1) ouvre la voie à de nouvelles formes de collaboration.

Mais pour bénéficier pleinement de ces effets, les relations entre les entreprises doivent être basées sur une relation de confiance tout autant que sur les échanges d’information (rôle des TIC).

Dans l’exemple d’une relation client/fournisseur, les avantages que présente une collaboration à long terme dépassent le cadre de la simple exécution et peuvent compenser ceux d’un calcul basé sur les baisses de prix. Ils feront certainement partie des objectifs des grandes entreprises quand les économies de coûts obtenues par la globalisation des achats auront atteint leur équilibre.

En tous cas, l’optique des partenariats (collaboration) d’entreprises offre des possibilités variées qu’on exploite pas encore suffisamment, notamment parce qu’elle s’oppose aux contacts basés sur le conflit et les rapports de force.

Dans cette perspective, les difficultés que les PME occidentales rencontrent pour décrocher des contrats et faire connaître leurs savoir-faire ne sont plus inhérentes à leur petite taille. Elles peuvent valoriser pleinement leurs avantages par rapport à la concurrence, notamment en termes de services à la clientèle. La qualité des rapports de proximité redevient un argument dans le choix d’un fournisseur qui joue au détriment des pays à bas coût de production. Ce qui n’empêche pas que des équilibres puissent se faire.

Evoquant toutes les difficultés que cela suppose, il apparaît clairement que les pouvoirs publics, tout comme les associations professionnelles telles que la Chambre, ont un rôle à jouer pour favoriser le développement d’une culture du partenariat. Parmi les recommandations adressées au Ministre de l’Economie, on insiste aussi sur la nécessité de développer des initiatives permettant la mise en commun de moyens pour les PME. Sans oublier toutes les formes de collaboration qui leur permettraient de remporter de nouveaux contrats.


En savoir plus

contacter Catherine Crochet.
Conseiller-Chef de projet
Tél. 02-643 78 32
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ou Agata Pietrak
Assistante
Tél. 02-643 78 16
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

(1) TIC = Technologie de l’Information et de la Communication

Lire le résumé de l'étude

Kronos Logistics in Wallonia IBA  
Link 2 Logistics Management  
  Brussels Enterprises Commerce and Industry  

Accès des membres